La vésicule biliaire sert de lieu de stockage à la bile, directement produite par le foie. Au quotidien, elle aide donc le corps à digérer les matières grasses puisqu’elle diminue la taille des globules de graisse pour faciliter le travail des enzymes digestives. Voilà pourquoi, en cas de dysfonctionnement, elle impacte directement le transit. Quant à savoir où la trouver, réponse !

Où se situe la vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire se situe du côté droit du corps, directement sous le foie. Il s’agit d’un petit organe en forme de poire et qui fait partie de l’appareil digestif. Au niveau de sa structure, elle est composée de plusieurs couches avec une couche interne de cellules épithéliales et lamina propria, une couche musculaire, une couche périmusculaire et une couche séreuse qui l’entoure.

Pour faire le lien entre le foie et l’intestin grêle, la vésicule biliaire est également alimentée par plusieurs canaux que sont :

  • le canal hépatique commun qui permet de drainer le foie de la bile avec les canaux hépatiques gauche et droit
  • le canal cystique qui relie directement la vésicule biliaire au canal cholédoque
  • le canal cholédoque qui fait la jonction entre le canal hépatique commun et le canal cystique et qui termine dans l’intestin grêle.

Comment fonctionne la vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire concentre toute la bile du foie sous la forme d’un liquide vert jaunâtre. Il est principalement composé de cholestérol, de sels biliaires, d’eau et de pigments biliaires. C’est un liquide qui sera directement transmis par le foie via les canaux hépatiques pour aider à la digestion. Si la bile n’a pas besoin d’être utilisée par le corps pour faciliter le transit, alors elle circulera dans le canal cystique avant d’être entreposée. En moyenne, la vésicule biliaire pourra conserver jusqu’à 70 ml de bile, ce qui correspond à 14 cuillères à café de liquide.

Au cours d’un repas composé essentiellement de matières grasses, la bile est requise pour la digestion. À ce moment-là, la vésicule biliaire se contracte et libère le liquide directement par le canal cystique. Il cheminera jusqu’à rejoindre le canal cholédoque qui le mènera jusqu’à l’intestin grêle. Au passage, les enzymes digestives réduisent la taille des globules de graisse pour préparer le travail de l’intestin. Ensuite, l’intestin grêle, le suc pancréatique et la bile décomposent les matières grasses par dégradation chimique avant de laisser le corps les évacuer. En moyenne, il faudra donc compter 24 heures de digestion pour un repas complet, surtout en présence d’un repas gras puisque la structure moléculaire est beaucoup plus complexe.