Le numérique

La part du numérique dans l’accès à l’information scientifique continue de croître chaque année. En ce qui concerne la documentation nécessaire à la recherche, cela se traduit notamment par une évolution de l’offre éditoriale qui s’oriente vers des offres d’abonnements électroniques sous forme de « bouquets » de revues et/ou d’ouvrages. Parallèlement, les technologies numériques permettent de repenser les moyens de fournir un accès rapide à l’information, que ce soit à travers la numérisation de documents anciens, ou la copie d’extraits d’ouvrages sous droits lorsque les licences l’autorisent, ou le droit (exception pour l’enseignement et la recherche). En transformant en profondeur la recherche, le numérique a aussi étendu le champ de l’information scientifique, qui inclut désormais les données récoltées et structurées, en amont des résultats publiés.

Ces bouleversements invitent à repenser la question de la fourniture documentaire, à une échelle de coopération nationale et internationale,

  • en termes de conservation, car les offres éditoriales reposent davantage sur des logiques d’accès que d’acquisition pérennes ;
  • en termes de coordination, car la logique des bouquets éditoriaux ne facilite pas toujours la lisibilité de l’offre nécessaire à une bonne collaboration entre établissements ;
  • en termes de services, car le numérique offre de très nombreuses perspectives (que ce soit dans les conditions d’accès, la contextualisation de la ressource, son lien avec d’autres documents…).

CollEx-Persée s’inscrit dans la continuité des projets nationaux visant à tirer parti des potentialités du numérique pour une meilleure diffusion de l’information scientifique et technique, et s’y articule :

  • la Bibliothèque scientifique numérique constitue depuis 2009 une plateforme de coordination des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche, sur les enjeux du numérique ;
  • le projet ISTEX  mène quant à lui une politique d’acquisition massive de ressources scientifiques sous forme de licences nationales, ce qui permet un accès élargi à ces corpus, dans une logique de maitrise des coûts.

CollEx-Persée contribue pour sa part au développement des collections d’excellence hybrides (matérielles – numériques) par un accent particulier mis sur l’acquisition de ressources numériques “de niche”, destinées à des communautés ciblées de chercheurs, notamment par disciplines.